Listesratures

17 mai 2006

dscn5765

La Nature( Photos persO )

dscn5623

dscn5191

dscn5573

Poesie ( 22 / 05 /06 )

Je me delecte de cet endroit aux milles saveurs

Saveurs enchanteresses qui m'enivrent chaque jours passé auprès de toi.

Cette symphonie d'odeurs et de couleurs

Me procure un plaisir comparable à l'orgasme euphorique de la vie .

Au milieu de cet eden passe une ombre,

Mais ce n'est qu'un misérable Porc-épic

Tu as eue peur !

Il a traversé futilement ce jardin sans

Se soucier des coquelicots fanées

Et le doux chant du luth retentit à nouveau .

Moi et Clara

Posté par Tchetchila à 14:21 - Commentaires [3] - Permalien [#]


dscn5881

Poesie 21/05/06

Longs ennuis devant ma pendule

Je bascule dans une paresse temporaire

Repousser mon tracas hors du temps

Je délire.

Le tour du cadran me parais interminable

Pareil sont les minutes qui passent pour des heures

Le temps s'est arrêté

Panique du moment qui se fige

Mes yeux se glacent en appercevant mon regard vide au travers de la vitre de la pendule

Je m'écroule

Le plancher craque; Bruit égal aux caresses du vent sur les ailes du vieus moulins.

Moi

Posté par Tchetchila à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2006

Antonin Artaud

Voilà j'ai découvert cette année Antonin Artaud cet homme hors du commun...qui mit en place un "théâtre de la cruauté", au sein duquel il renouvela le "langage" théâtral, tant au niveau des dialogues que sur le plan de la mise en scène.Il a écrit des poesie dont "La recherche de la Fécalité" ( texte surprenant surtout quand il le narre ... ).Antonin Artaud ma fait aimée la poesie .

arto

LA RECHERCHE DE LA FECALITE

Là ou ça sent la merde
ça sent l’être.
L’homme aurait très bien pu ne pas chier,
ne pas ouvrir la poche anale,
mais il a choisi de chier
comme il aurait choisi de vivre
au lieu de consentir à vivre mort.

C’est que pour ne pas faire caca,
il lui aurait fallu consentir à ne pas être,
mais il n’a pas pu se résoudre à perdre
l’être,
c’est-à-dire à mourir vivant.

Il y a dans l’être
quelque chose de particulièrement tentant pour l’homme
et ce quelque chose est justement LE CACA.
(ici rugissements.)

Pour exister il suffit de se laisser à être,
mais pour vivre,
il faut être quelqu’un,
pour être quelqu’un,
il faut avoir un OS,
ne pas avoir peur de montrer l’os,
et de perdre la viande en passant.

L’homme a toujours mieux aimé la viande
que la terre des os.
C’est qu’il n’y avait que de la terre et du bois d’os,
et il lui a fallu gagner sa viande,
il n’y avait que du fer et du feu
et pas de merde,
et l’homme a eu peur de perdre la merde
ou plutôt il a désiré la merde
et , pour cela, sacrifié le sang.

Pour avoir de la merde,
c’est-à-dire de la viande,
là où il n’y avait que du sang
et de la ferraille d’ossements
et où il n’y avait pas à gagner d’être
mais où il n’y avait qu’à perdre la vie.

o reche modo
to edire
di za
tau dari
do padera coco

Là, l’homme s’est retiré et il a fui.

Alors les bêtes l’ont mangé.

Ce ne fut pas un viol,
il s’est prêté à l’obscène repas.

Il y a trouvé du goût,
il a appris lui-même
à faire la bête
et à manger le rat
délicatement.

Et d’où vient cet abjection de saleté?

De ce que le monde n’est pas encore constitué,
ou de ce que l’homme n’a qu’une petite idée du monde
et qu’il veut éternellement la garder?

Cela vient de ce que l’homme,
un beau jour,
a arrêté
l’idée du monde.

Deux routes s’offraient à lui:
celle de l’infini dehors,
celle de l’infime dedans.

Et il a choisi l’infime dedans.
Là où il n’y a qu’à presser
le rat,
la langue,
l’anus
ou le gland.

Et dieu, dieu lui-même a pressé le mouvement.

Dieu est-il un être?
S’il en est un c’est de la merde.
S’il n’en est pas un
il n’est pas.
Or il n’est pas,
mais comme le vide qui avance avec toutes ses formes
dont la représentation la plus parfaite
est la marche d’un groupe incalculable de morpions.

« Vous êtes fou, monsieur Artaud, et la messe? »

Je renie le baptême et la messe.
Il n’y a pas d’acte humain
qui, sur le plan érotique interne,
soit plus pernicieux que la descente
du soi-disant Jésus-christ
sur les autels.

On ne me croira pas
et je vois d’ici les haussements d’épaules du public
mais le nommé christ n’est autre que celui
qui en face du morpion dieu
a consenti à vivre sans corps,
alors qu’une armée d’hommes
descendue d’une croix,
où dieu croyait l’avoir depuis longtemps clouée,
s’est révoltée,
et, bardée de fer,
de sang,
de feu, et d’ossements,
avance, invectivant l’Invisible
afin d’y finir le JUGEMENT DE DIEU.



Posté par Tchetchila à 23:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]

12 mai 2006

Graff'

   

graff_girl_ann__trente

graff_girl

graff_tro_beau

L'Art de tagger est à la fois le Cri d'une despérance et l'affirmation de sa propre existence.

graff_rose_girl

*en souvenirs d'une Banlieuz'hard de Paname*

Posté par Tchetchila à 14:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

[...]

VOS OREILLES

VOUS ECOUTENT

VOS YEUX

VOUS EPIENT

FUYEZ

VOS MAINS  VONT VOUS   SAISIR

*Les Idées n'ont pas d'odeur*                  Paul Nougé

Posté par Tchetchila à 14:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]


09 mai 2006

MA c'rise et ma chuck'

imgp0542

Chuck' une gamine que j'ai ramasée dans la rue et que j'ai élévée *hahahahaha*

Posté par Tchetchila à 14:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 avril 2006

Série de Photos

cueillettedbt_du_pissenlitpissenlitdscn4755envoledupissfindupiss

|  |||| | Cherche l'intrus |  |||   |

Posté par Tchetchila à 15:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]

C'est aussi ça les vacances

Quand on à vraiment la Poisse on tombe en Panne a 87 km de tOulouse ,le samedi soir et à 6km d'une station d'essence ,yeah puis surtOut avoir le forfait du portable finit encore mieus.

dscn53961dscn5407

LA GUIGNE

dscn5412dscn54241

p****    ( mes mots vont parfois plus loin que mes pensées...)

Posté par Tchetchila à 15:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Les vacances

blogmarguebouche1belle_verdure2

J'ai testée Pour vous la drÔme

bellemarguerite2fleurjauneetviolette1

  • Les Ravioles , spécialitée du pays

  • Le palais Idéal du Facteur Cheval, un étrange palais bâti sur des rêves à Hautherive (a voir absOlument c'est merveilleux )

  • Le musée international de la Chaussure à Romans ( toute sorte de chaussures de l'antiquité a nOs jours )

  • Le musée sur la résistance dans le Vercors

  • Le vercors

Posté par Tchetchila à 11:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 avril 2006

Cloper :/

pict78


Et passer mes ennuis à redire souvent :
Non, je ne trouve point beaucoup de différence
De prendre du tabac à vivre d'espérance,
Car l'un n'est que fumée, et l'autre n'est que vent.


Posté par Tchetchila à 19:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]